L’ABC des taux de septembre 2019

Article publié le 09 septembre 2019 - Taux d'intérêt

Au mois de septembre, les taux d’intérêt restent très bas. En moyenne, sur l'ensemble du territoire, les taux s’affichent à 1,00 % sur 15 ans, 1,22 % sur 20 ans, 1,39 % sur 25 ans et 1,65 % sur 30 ans pour les bons dossiers. Les meilleurs dossiers peuvent obtenir des taux encore plus avantageux, en dessous de 0,80 %. Pour les excellents profils, les taux s’établissent à 0,60 % sur 15 ans, à 0,79 % sur 20 ans, à 1,10 % sur 25 ans et à 1,45 % sur 30 ans !

Une situation similaire au moins jusqu’au printemps 2020

En ce qui concerne les perspectives d’évolution des taux de crédit immobilier, la période favorable devrait a priori se poursuivre jusqu’au premier semestre 2020. Fin juillet, la Banque Centrale Européenne (BCE) a prévu de maintenir ses taux directeurs "à leur niveau actuel ou à un niveau inférieur, au moins jusqu’au premier semestre 2020, et cela aussi longtemps que nécessaire" afin de soutenir l’économie européenne, compte tenu du contexte mondial (ralentissement de la croissance en zone euro, perspective d’un Brexit dur, inflation inférieure aux objectifs etc.) De plus, la FED américaine a également annoncé une baisse de ses taux d’intérêt dans l’optique de relancer l’économie américaine.

Dans son rapport trimestriel, l’observatoire Crédit Logement-CSA pronostique un taux moyen restant très bas en 2019, avant de "remonter doucement en 2020 et 2021". Tombé sous la barre des 2 % en mars 2016, le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers ne devrait pas repasser cette barre avant 2021, voire même 2022.

Choisissez AB Courtage pour votre achat immobilier

Avec des taux aussi bas, c’est le moment d’investir ! Si tel est votre cas, n’hésitez pas à faire appel à AB Courtage. L’un de nos spécialistes préparera votre dossier et négociera auprès de nos partenaires bancaires, l’offre la plus avantageuse pour vous ! Rendez-vous dans l’une de nos agences en France ou par téléphone au 01 48 10 72 00.

© AB Courtage. Article écrit par Cyril Coantiec.
Partager sur :