L’ABC des taux de mars

Mise à jour le 13 mars 2017 - Taux d'intérêt
Article publié le 09 mars 2017
ABC des taux mars 2017

Pas de grands chamboulements ce mois-ci du côté des taux des crédits immobiliers. En effet, nombreux sont les établissements bancaires à n’avoir opéré aucun changement sur leurs barèmes, par rapport à février. Et ceux qui ont revu leurs grilles n’ont procédé qu’à une légère augmentation, entre 10 et 20 centimes, comme nous le montrent ces tableaux.

Quoi qu’il en soit, la remontée des taux que l’on peut observer depuis plusieurs semaines ne semble pas avoir freiné les ardeurs des acheteurs immobiliers. « Le nombre de demandes de prêts est en augmentation significative en ce début d’année, avec une part très nettement majoritaire de projets d’acquisition », souligne Éric Debèse, Directeur Opérationnel d’AB Courtage.

Les renégociations de crédit en baisse

Et la situation devrait, dans les prochaines semaines, rester favorable aux emprunteurs. Les demandes de renégociations étant en baisse, les banques vont, en effet, devoir continuer à proposer des taux d’intérêt attractifs si elles veulent réaliser leurs objectifs de 2017. Et si possible avant les élections présidentielles, qui demeurent toujours une période d’incertitudes et donc d’attentisme.

Depuis plusieurs mois, ces conditions d’emprunt exceptionnelles ont donc contribué à redynamiser le marché immobilier. Selon les professionnels, l’année 2017 devrait être très active, avec une progression du nombre de transactions.

L’explosion du PTZ

Un autre élément permet de soutenir également le secteur : le prêt à taux zéro (PTZ). Le dispositif a été mis en place pour favoriser la construction ou l’achat d’un logement neuf ou d’un logement ancien dont les travaux représentent 25 % du coût total de l’opération. En 2016, il a été grandement amélioré afin de permettre à davantage de ménages d’accéder à la propriété (les plafonds de ressources ont été relevés, le montant de l’emprunt a été augmenté, la durée de remboursement différée). Si bien qu’il a rencontré un franc succès l’année dernière : 117 000 prêts ont en effet été distribués, dont 22 500 dans l’ancien (contre 3 200 en 2015).

Le retour des primo-accédants

Ce contexte attractif signe le retour, sur le marché immobilier, des primo-accédants. En 2016, le nombre de ceux âgés de moins de 35 ans a augmenté de 7,3 % selon l’Observatoire Crédit Logement. Et il semblerait, toujours d’après l’Observatoire, que "les ménages les plus jeunes et les plus modestes, ne soient pas plus impactés par la remontée des taux que les autres catégories d’emprunteurs".

Si vous avez un projet immobilier en tête, n’hésitez plus ! Et prenez rapidement contact avec un courtier en crédit immobilier comme AB Courtage. Il saura vous négocier l’offre la plus adaptée à votre profil !

© AB Courtage. Article écrit par Aurélie Pagny.
Partager sur :