L’encours des prêts immobiliers ont progressé en Europe

Article publié le 16 mai 2018 - Prêt immobilier
carte de l'Union européenne

Les encours de prêts à l’habitat ont progressé de 4,3 % en 2017 par rapport à 2016, selon la dernière étude du Crédit Foncier sur le crédit immobilier résidentiel dans l’Union européenne. AB Courtage vous en dit plus.

6 400 milliards d’euros d’encours

Les Européens ont de plus en plus recours au crédit immobilier. C’est ce qui ressort de la dernière étude du Crédit Foncier sur le crédit immobilier résidentiel dans les vingt-huit pays de l’Union européenne. Fin 2017, les encours de prêts à l’habitat, c’est-à-dire les sommes encore dues (capital + intérêts), se sont élevés à près de 6 400 milliards d’euros, soit une hausse de 4,3 %. Sur les cinq dernières années (2012-2017), la progression est plus marquée puisqu’elle est de 13 %. Selon l’étude, "ce montant représente 87 % des crédits souscrits par les ménages, et 42 000 euros en moyenne par ménage propriétaire en Europe".

De fortes disparités

Au sein de l’UE, on constate de grandes disparités d’un État à l’autre. Mais le Crédit Foncier a pu distinguer quatre ensembles. Ainsi, les ménages les plus endettés (33 % du total des crédits immobiliers en Europe) se trouvent en Europe du Nord (Danemark, Finlande, Irlande, Royaume-Uni et Suède). En effet, la somme moyenne restant due par ménage propriétaire s’élève à 81 800 euros, soit deux fois la moyenne européenne. Les raisons : des marchés plus dynamiques, des durées de prêt plus longues, ou encore une fiscalité et des traditions culturelles plus favorables par rapport au crédit.

Autre groupe : l’Europe du Centre-ouest où l’on retrouve l’Allemagne, l’Autriche, la France, La Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas (soit 37 % de la population et 45 % des encours de l’UE). L’encours moyen par ménage propriétaire y est de 56 800 euros. Ensuite, le troisième ensemble, le Sud de l’Europe, regroupe Chypre, la Grèce, l’Italie, Malte et le Portugal. Dans ces États, les pays sont globalement moins endettés. En moyenne, les montants restant dus avoisinent les 27 000 euros (35 % de moins que la moyenne européenne). La principale explication réside dans les conséquences de la dernière crise économique.

Enfin, le dernier ensemble concerne l’Europe de l’Est (la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie). Les ménages y sont très peu endettés, l’encours moyen s’élevant à 6 600 euros. À noter que dans cette partie du continent, seuls 8 % des ménages ont un prêt ou une hypothèque en cours.

Focus sur la France

La France se place au 8e rang européen avec un encours moyen par ménage propriétaire de 51 700 euros. Dans le détail, les encours de prêt à l’habitat y représentent 67 % du revenu disponible brut des ménages, soit quasiment identique à la moyenne européenne (68 %). Pour comparer, la proportion est de 202 % au Danemark. Enfin, la France affiche les taux d’intérêt de crédit immobilier les plus attractifs parmi les grands pays européens : 1,56 % au second semestre 2017, contre 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas.

Sources : creditfoncier.com

© AB Courtage. Article écrit par Aurélie Pagny.
Partager sur :