Que faire avant d’acheter un bien immobilier ?

- Prêt immobilier
conseils-avant-immobilier

Vous caressez depuis plusieurs mois le rêve de devenir propriétaire de votre logement. Seulement, un tel projet ne se fait pas à la légère. Voici nos conseils pour préparer au mieux votre achat immobilier.

Définissez précisément vos besoins

Un bien immobilier vous engage pour plusieurs années, il est donc essentiel de définir avec précision quels sont vos besoins et de vous projeter dans l’avenir. Souhaitez-vous avoir des enfants dans les années qui viennent ? Ou bien ces derniers vont-ils bientôt voler de leurs propres ailes et quitter le nid ? Ces questions sont déterminantes pour savoir vers quelle surface orienter vos recherches.

La situation géographique de votre future habitation revêt également une grande importance : proche de votre lieu de travail, des commerces, des écoles ou encore des transports en commun… Mais d’autres questions sont aussi à se poser. Souhaitez-vous un logement dans le neuf ? Dans l’ancien ? Avec une terrasse ou un balcon ? Avec un ascenseur ? Un garage pour votre voiture ? etc. Posez-vous tranquillement et faites une liste à tête reposée.

Calculez bien votre budget

Mais si, dans votre esprit, vous avez déjà une idée du logement de vos rêves, il faut se rendre à l’évidence : la concrétisation de votre projet dépend grandement de la somme que vous pouvez y allouer. Calculez donc votre budget avec précision : votre apport personnel, votre capacité d’emprunt, le montant des mensualités que vous pourrez supporter sans vous mettre dans le rouge, etc.

N’oubliez pas en outre, qu’au prix du bien, s’ajouteront les frais de notaire, voire d’agence, la garantie du prêt, les taxes foncières et d’habitation, l’assurance du logement et les charges de copropriété.

N’hésitez pas à faire des simulations grâce à nos calculatrices.

Commencez rapidement les recherches

Vous savez ce que vous voulez, avez préparé votre budget, il est temps maintenant d’éplucher les petites annonces ! Inscrivez-vous à des alertes pour recevoir les ventes se rapprochant le plus de vos critères. S’il n’est pas obligatoire de faire appel à une agence immobilière, cela peut s’avérer tout de même d’une grande utilité afin de gagner du temps.

Dès qu’un bien vous a tapé dans l’œil, visitez-le avec minutie, prenez des notes, des photos et scrutez tout en détail : la manière dont les pièces sont agencées, l’exposition du logement, l’état des murs, des plafonds, de la toiture, les portes, les fenêtres, etc. Renseignez-vous sur l’état de l’ascenseur, si de lourds travaux sont prévus sur le bâtiment (comme un ravalement de façade). Demandez au syndic qu’il vous communique le carnet d’entretien de l’immeuble, ainsi que les derniers procès-verbaux des assemblées générales, vous aurez ainsi une idée plus précise concernant les futures rénovations.

Ne vous limitez pas à une seule visite. Vous devez voir le bien en journée, mais aussi en soirée, en semaine et pourquoi pas le week-end. Cela vous permettra de vous rendre compte du bruit et de la luminosité.

Faites une offre d’achat cohérente

Une fois votre décision prise sur le logement à acquérir, formulez une offre raisonnable au propriétaire, c’est-à-dire qui soit cohérente avec les prix pratiqués sur des biens similaires aux alentours. Évitez en effet de proposer un prix dérisoire, le vendeur pourrait se braquer et refuser de conclure avec vous.

En tout état de cause, si l’habitation est en vente depuis plus de six mois, vous aurez davantage de chance de réussir à négocier.

Préparez bien votre plan de financement

Pour financer votre projet immobilier, vous aurez probablement besoin de recourir à un prêt. Plutôt que d’aller directement voir ce que votre banque vous propose, faites jouer la concurrence et analysez les offres des autres établissements. Pour vous simplifier la tâche, contactez un courtier en crédit immobilier. Il pourra vous dégoter le crédit au taux le plus avantageux pour vous.

Regardez également du côté des prêts aidés, tels que le prêt à taux zéro, le prêt à l’accession sociale par exemple, vous y avez peut-être droit.

Signez votre avant-contrat

Le propriétaire a accepté votre offre, vous devez désormais signer avec lui un avant-contrat qui déterminera les conditions de la vente. Optez soit pour la promesse unilatérale de vente, soit pour le compromis de vente. Signer cet acte vous engage, ainsi que le vendeur. Des conditions suspensives peuvent néanmoins être insérées et permettent de mettre fin à la vente si elles ne sont pas accomplies. Parmi les plus courantes, il y a l’obtention d’un prêt bancaire par le bénéficiaire, d’un permis de construire, ou encore des clauses relatives à l’état hypothécaire du bien immobilier mis en vente.

Mieux vaut solliciter l’aide d’un notaire ou d’un agent immobilier pour rédiger cet avant-contrat.

Sachez qu’à partir du lendemain de la signature de la promesse ou du compromis, vous disposez d’un délai de 7 jours pour vous rétracter.

Vous souhaitez en savoir davantage ? N'hésitez pas à télécharger notre guide sur le premier achat immobilier !

Sources : seloger.com, explorimmo.com, leparisien.com

© AB Courtage. Article écrit par Aurélie Pagny.
Partager sur :