Le nombre de logements vacants en augmentation

Mise à jour le 29 juin 2018 - Actus de l'immobilier
Article publié le 28 juin 2018
augmentation nombre logements vacants

Selon une étude de l’INSEE, le nombre de logements vacants a augmenté deux fois plus que la population en France entre 2010 et 2015. AB Courtage vous en dit plus sur cette tendance.

2,8 millions de logements vacants

Selon un sondage publié par l’INSEE, le parc de logements a progressé de 1,1 % par an en France, entre 2010 et 2015. Une augmentation en lien avec la progression moyenne de la population estimée à 0,5 %. Les logements secondaires ont augmenté de 1,3 % dans cette période, soit un total de 3,3 millions de biens immobiliers selon les chiffres de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM). Mais le type de logements les plus vus sont les logements vacants. On dénombre une hausse annuelle de 3,4 % entre 2010 et 2015, soit 86 500 unités par an. En 2015, la France comptait 2,8 millions de logements vacants, soit un total de 8,4 % du parc national. Selon la définition de l’INSEE, un logement vacant est un "logement inoccupé se trouvant dans l'un des cas suivants : proposé à la vente ou à la location, déjà attribué à un acheteur ou un locataire en attente d'occupation, en attente de succession, gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (logement très vétuste, etc…)"

Plusieurs facteurs pour expliquer ce changement

Plusieurs raisons expliquent l’augmentation de nombre de logements vacants. Tout d’abord, l’immobilier a connu une hausse des prix, qui a mécaniquement obligé des personnes à quitter leur bien, faute de moyens. Aussi, les logements en mauvais état et la construction de logements trop chers ou situés dans des localisations mal desservies ont précipité ce changement. Enfin, le vieillissement de la population, avec le départ en maison de retraites des séniors, peut également être l’une des causes de cette modification.

Une situation qui préoccupe le gouvernement

Invité lors d’une visite au Fnaim Lab qui se tenait mercredi, Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, s’est dit "inquiet" de cette progression des logements vacants alors que six millions de Français connaissent un problème pour se loger. Il a assuré que la loi Elan pourrait être une solution pour réduire cette progression. La formule "bail mobilité", non reconductible, de 1 à 10 mois, couvert par la garantie Visale, pourrait permettre de mettre de nouveaux biens en location. "La formule correspond aux besoins actuels des salariés mobiles, souligne Julien Denormandie lors de la présentation. La directive permet aussi aux propriétaires qui veulent utiliser leur logement pour le louer plutôt que de le laisser vacant."

Financez votre projet immobilier avec AB Courtage !

Vous aussi vous souhaitez acheter un bien immobilier pour le louer ? AB Courtage vous propose justement des solutions de financement pour le bien immobilier de vos rêves. L’un de nos spécialistes vous épaulera et négociera pour vous l’offre de crédit au taux le plus avantageux. Vous préférez vous déplacer ? Nous avons forcément une agence proche de chez vous.

Sources : insee.fr, usinenouvelle.com, la-croix.com, immobilier.lefigaro.fr

© AB Courtage. Article écrit par Cyril Coantiec.
Partager sur :